Odile MAURIN

Le site et le blog

OdileMAURIN.fr

Titre principal (H1)

Pourquoi les Gilets Jaunes ?

Début décembre 2018, je découvre le mouvement des Gilets Jaunes à Toulouse à l’occasion d’une manifestation pour le climat et je suis sidérée par le niveau de répression du mouvement et me reconnait dans un mouvement qui défend la justice sociale, fiscale et environnemental. J’y défendrai notamment le droit à la vie autonome, la lutte contre le validisme et l’handiphobie.

Tout au long de l’année 2019, je vais participer quasiment à toutes les manifestations par solidarité après avoir vu des manifestants se faire violenter gratuitement.

Handi-Social sera très présent pour défendre la lutte contre le validisme et pour la conception universelle.

Le 12 janvier je suis victime de jets de grenade lacrymogènes et du canon à eau alors que je suis calme et pacifique comme les gens autour de moi. En réaction, après cette frayeur, je bloque le canon à eau

manifestante pacifique victime de violences policières

La plainte rédigée par mon avocat et qui explique bien ce qui m’st arrivé :

Le 30 mars 2019, à Toulouse, au début du Boulevard d’Arcole, en venant d’Arnaud Bernard, puis au début de l’avenue Honoré Serres, dans le sens du Boulevard de la Marquette, Madame Odile MAURIN a été victime de violences policières avec armes (grenades lacrymogènes, canons à eau, manipulation dangereuse d’un fauteuil roulant), et a été touchée, agrippée, malgré ses demandes de ne pas la toucher à cause de ses douleurs.

Madame MAURIN se trouvait Boulevard d’Arcole à Toulouse et les forces de l’ordre barraient le boulevard avec des véhicules et des hommes, sans qu’il y ait de raison particulière, la manifestation étant pacifique, comme en attestent de nombreuses vidéos.

Alors que les manifestants demandaient de manière totalement pacifique (couchés au sol, mains en l’air, à genoux, …) aux forces de l’ordre de les laisser passer, que Madame MAURIN a tenté de parler à l’officier responsable, ces dernières ont choisi de tirer sur la foule à coups de grenades lacrymogènes et d’un canon à eau pendant que les agents de la BAC chargeaient par derrière, gazaient et matraquaient.

Ayant reçu à ses pieds des grenades lacrymogènes (sans son masque et ses lunettes, cela aurait pu être grave à cause de ses problème respiratoire et d’un asthme léger) et ayant été arrosée par le canon à eau, choquée par cette violence, Madame MAURIN a alors refusé de quitter les lieux et bloqué le passage du canon à eau en restant devant sur son fauteuil roulant électrique. 

Sur ordre d’une femme officier, la commissaire Florence Petiot, la police a tenté de déplacer le fauteuil et Madame MAURIN de force, au risque de casser son fauteuil (sans lequel elle ne peut bouger – et les réparations sont couteuses et longues), mais, bien plus grave, de la blesser. 

Les forces de l’ordre ont tiré et poussé le fauteuil et à un moment, un policier a manipulé le joystick (boîtier de commande) de ce fauteuil roulant, alors que Madame MAURIN avait bien dit à plusieurs reprises que c’était dangereux, et la manœuvre du policier a expédié le fauteuil roulant avec Madame MAURIN à vitesse maximum contre le trottoir qui l’a stoppé brutalement, projetant Madame MAURIN quasiment hors du fauteuil auquel elle a réussi par miracle à se retenir.

Choquée, Madame MAURIN a ensuite été bloquée par la police et, ne voulant pas forcer le passage, a cherché à plusieurs reprises à contourner les policiers. 

À ce moment-là, un policier a de nouveau manipulé le joystick ou le bras de Madame MAURIN (voir photo jointe), faisant accélérer et dévier brutalement le fauteuil, qui a fini sa course dans un véhicule de police, faisant tomber au passage un policier. Le cale pied s’est relevé et le pied de Madame MAURIN s’est retrouvé pris entre le fauteuil et le véhicule et tordu, occasionnant une très forte douleur, un hurlement et finalement à priori une forte entorse.

La police a quand même décidé de mettre Madame MAURIN en garde à vue, levée après 1 h 30 et le passage des pompiers, qui n’ont pu l’emmener faute de moyen pour la transporter dans son fauteuil.

Il est à noter que Madame MAURIN avait dit à plusieurs reprises aux forces de l’ordre de ne pas la toucher car son corps est douloureux.

Malgré ce, à plusieurs reprises, des policiers l’ont agrippée, ce qui lui occasionnera de très nombreux hématomes constatés par la médecine légale. 

Une entorse de la cheville a d’abord été diagnostiquée à l’hôpital Ducuing et une attelle prescrite.

Malheureusement 10 jours après, souffrant beaucoup et contrainte de revenir à l’hôpital, elle a subi un scanner qui a permis de constater plusieurs fractures du pied et des arrachements osseux : un mois de plâtre, puis plusieurs semaines de rééducation.

En conséquence de quoi, Madame MAURIN a été mise en grande difficulté dans son logement, dont les chambres, les WC et la salle de bains ne sont pas accessibles avec son fauteuil roulant électrique. Cela fait d’ailleurs 2 ans que Madame MAURIN a déposé une demande de logement social totalement accessible, sans résultat car il y a pénurie et c’est justement l’un des combats que mène l’association Handi-social. 

A la suite de sa blessure, Madame MAURIN a dû trouver des personnes pour venir bénévolement dormir chez elle, pour l’aider à aller se coucher, à aller à la douche et au WC. Puis, quand elle a été plâtrée, cela est même devenu impossible et si elle ne s’est pas retrouvée à la rue c’est grâce à la solidarité d’autres militants et à une famille qui a proposé de l’accueillir dans une maison complétement accessible, la contraignant à mettre en place un nouvel accompagnement (auxiliaires de vie, kiné, infirmier, …) et entraînant une augmentation significative de la situation de dépendance de Madame MAURIN.

Le droit de manifester est une liberté fondamentale, constitutionnelle, et il n’est pas admissible qu’à un moment donné, face à une foule pacifique, mains en l’air, la police décide sans motif sérieux de réprimer les manifestants par la violence.

De nombreux passages extraits de vidéos démontrent l’existence de ces violences : 

Montage d’extraits de différentes vidéos montrant les 2 moments où la police manipule le fauteuil et le joystick, met en danger et blesse Madame MAURIN

Vidéo avant et après manipulation et envoi du fauteuil dans le camion :

(voir à 1 mn 24 en arrêtant bien l’image, les agents de police qui entourent Madame MAURIN et l’un deux à droite a son bras au niveau du bras droit de Madame MAURIN et du joystick, et 2 secondes après elle est dans le camion)

Twitter : blocage canon à eau : Quand la police violente Madame MAURIN et que celle-ci dit « vous me faites mal », on lui répond « c’est pas grave » – à 2 mn et 2 mn 30

https://www.pscp.tv/w/1eaKbOWgOWBGX?t=1m56s&fbclid=IwAR02-q9ZNg9AVZFa7sGtRomf2copdquntR3CJoK8VUOFLFrlqqznnFhkcYs 

Anchors-A-Way : Toulouse 30-03-2019 Stand your ground :

au début Bd d’Arcole quand les manifestants tentent de négocier avec la police avant que ça gaze et arrose et quand ça arrose, Madame MAURIN appelle à ne pas réagir par la violence 

Direct Flash Infos Occitanie :

https://www.facebook.com/D.F.I.Occitanie/videos/432398730898748/UzpfSTI5OTA0ODY1NDA0ODQ5Nzo0MjkwNzEzNDc4NDUzMDY/?__xts__[0]=68.ARCcvQSa-lnAK4joVNQ1Jo7ioO-T77KVxnjkMgdi32zdi4_jo7YEaE0YvDNqMXwu7vmM0XvcO5uwNxFdI539oyjMho5GioekmSR-xlNhFsSqIF15LVe1k-JYwGbOVPDRki28U3400-rwsUMeNs0o23hQG9uaxdWAz26W3u2zH0JuN2uy724jPROsnU-Z2FGvqm2j70FeutbG3yenAMnuOXYgj1RQuxc-fi3Zx4w_pXPI7vR3Jn6veT89Z9VwxFCFEIVlRrEP-s41riitCzoYqEIx0Yr7v03prfl_om0iMohWfIoEeX5wIK5_RohgCR5GKbs8DfVY-gEJp6wTNJp_0r4&__tn__=HH-R   

à 49 mn, arrivée de Madame MAURIN Bd Arcole, à 1h arrosage, 1 h13 dégagée sur le trottoir par une policier manipulant son joystick

Djemadine : LIVE Intégral Gilets jaunes Acte 20 TOULOUSE 30/03/19 :

A 2h21 foule pacifique et 2h22 puis attaques de la Bac et gaz puis canon à eau après 2h30

Appache : #GILETSJAUNES : ACTE 20 — TOULOUSE (POV PHOTOGRAPHE) :

A 4 mn l’arrivée de Madame MAURIN sur la manif pacifique Bd d’Arcole et à 10 mn 40 Madame MAURIN envoyée brutalement contre le trottoir 

Elliot Edwards : Gilet Jaune Acte 20 Toulouse : 

https://www.youtube.com/watch?time_continue=3456&v=l4wX7wEPjR4  

A 2h foule pacifique scandant la police avec nous et à 2h07 début gazage + canon à eau

NFCA Media : GILETS JAUNES – ACTE 20 – 30.03.19 – TOULOUSE :

https://www.youtube.com/watch?v=vHXOspQiRe8&fbclid=IwAR2gEYFEusL5iV_EWlcOrOgu-zuNr2IAt9fAjpPc3a3OS7GNVShlRkNfh7o   

à 1 mn puis idem à 2 mn 29, le fauteuil dont le joystick a été manipulé par un policier est envoyé brutalement contre le trottoir et Madame MAURIN quasi éjectée de son fauteuil

De toute évidence, les faits précédemment exposés ne sauraient demeurer sans une réponse judiciaire adaptée.”

Quand la victime finit condamnée....

Alors que ma plainte n’est pas instruite et finira classée par le parquet, c’est finalement moi qui suis poursuivie et je finis condamnée en correctionnel le 6 décembre 2019 : 2 mois avec sursis, 1 an d’interdiction de manifestation et plus de 2000€ de dommages à 2 policiers qui m’accusent de violences à leur égard.

Je sors du tribunal sans bien comprendre comment un magistrat a pu refuser de visionner les preuves de mon innocence et de la culpabilité de la police !

J’ai fait appel mais cela prend 2 ans…

23 janvier 2020 : #OdileMaurin #GiletJaune #handicap victime 2 #ViolencesPolicières pourtant elle qui est condamnée 

montage vidéo résumant les accusants des policiers et ce qui s’est réellement passé le 30 mars 2019

TITRE DE NIVEAU 2 (H3)

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.