Odile MAURIN

CONSEIL MUNICIPAL DE TOULOUSE du 29 mars et CONSEIL DE LA METROPOLE du 4 avril 2024

Photo du groupe AMC lors du conseil municipal du 29 mars 2024 : de G à D : Maxime Le Texier, Agathe Roby, Aymeric Deheurles, Caroline Honvault, Jamal El Arch

Depuis le début de mon mandat en juillet 2020, je n’avais manqué qu’un seul conseil, un conseil de la métropole d’octobre 2020 car je m’étais déjà retrouvée épuisée par les conditions d’exercice de mon mandat du fait de l’absence de compensation de mes handicaps. Puis j’avais serré les dents et continué jusqu’au mois de mars 2024. Mais finalement j’ai dû m’arrêter pour burn-out du 11 mars et 5 avril 2024 car je me sentais incapable de participer aux 6 commissions municipales et métropolitaines et aux conseils d’une part municipal et d’autre part métropolitain, qui se tenaient fin mars et début avril. En fait, la charge de préparation que cela implique n’était plus possible pour moi.
Ici retrouvez les interventions de mes collègues sur des sujets que je suis ou pour lesquels j’ai donné mon avis.

Accessibilité des bâtiments publics : lettre ouverte à Mme Laigneau et M. Moudenc

Capture d'écran article de la Dépêche du Midi sur les non conformités à l'accessibilité PMR de l'aménagement de la base nautique dela Reynerie réalisé neuve et aménagt contestée par AMC et l'association Handi-Social

Parce que l’accessibilité est la condition indispensable pour la participation à la vie en société des personnes âgées et handicapées, j’ai décidé de rendre public ces échanges et de rédiger aujourd’hui une lettre ouverte afin que tout le monde puisse mesurer l’engagement réel de la politique dite inclusive de la mairie de Toulouse.

Maintenant, j’engage Jean-Luc Moudenc et son équipe à passer réellement aux actes et à cesser de louvoyer.

L’ACCESSIBILITE EST UN DROIT !

CONSEIL DE TOULOUSE MÉTROPOLE – 8 février 2024 – MES INTERVENTIONS

Odile Maurin lors du conseil de la métropole du 8 février 2024 aux espaces Vanel à Toulouse - photo du haut du corps dans son fauteuil avec une chemise rose et un masque FFP2

Premier conseil de l’année civile expédié au pas de charge, comme d’habitude, malgré un nombre de délibérations moins important qu’à l’habitude. Mais en ce qui me concerne, plusieurs gros dossiers qui ont encore demandé de nombreuses heures de travail pour dépouiller et analyser les milliers de pages de plusieurs délibérations.

Au menu, des aides pour des copropriétés dégradés sans concertation suffisante, un changement de méthode pour l’attribution des logements sociaux et ma vision critique de la politique du logement, le refus d’étudier des solutions pour un SERM ou RER performant et rapide, un projet sur les Izards qui prévoient des abattages d’arbres que la collectivité refuse de justifier malgré les demandes des habitants, mes critiques de l’aménagement à venir de la route de St Orens, un projet de technocentre contesté par la Conseil National de Protection de la Nature.

Et une « petite » victoire : un cèdre remarquable sauvé aux Izards.

Ceci dans un contexte où dans mon role d’élue d’opposition à Toulouse, je subis depuis le début une pression importante pour me taire et limiter ma participation à de la figuration.

🔥Parole coupée, pression répétée pour aller vite, ou me taire, pour abréger mes questions, railleries, etc… participant à mon burnout autistique de mars 24. C’est dans ce cadre que Jean-Luc Moudenc, croyant me mettre en difficulté, et après avoir travesti mes propos, a fini, durant le conseil métropolitain du 8 février 24, par égrener le nombre de questions que j’aurais posé lors des diverses commissions qui se tiennent en amont du conseil métropolitain. Commissions dont le but est justement de permettre la présentation des dossiers des délibérations par les services et de permettre aux élus d’opposition de poser toutes les questions nécessaires à la compréhension des délibérations qui vont être présentées au vote en conseil. Sachant que les élus de la majorité ont, eux en amont, l’occasion d’interroger les services autant qu’ils le souhaitent, ce qui explique qu’ils aient rarement des questions en commission.

Rappelons que nous parlons ici de délibérations qui engagent des millions 💰voire des milliards d’euros et que ma responsabilité en tant qu’élue est de bien analyser ces dossiers pour en contester si besoin le bien-fondé ou pour proposer des améliorations ou des modifications.

A noter que la moindre question composée de 3 mots est comptée par Jean-Luc Moudenc comme une intervention, donnant à penser que chaque question serait un long discours.

Alors merci 🙏à Jean-Luc Moudenc d’avoir confirmé que je travaille beaucoup, que j’analyse très sérieusement le travail de la majorité, et que ces remarques révèlent finalement bien leur conception de la démocratie. Je peux comprendre qu’il préférerait que je survole les sujets…

Et désolée pour les agents à qui il a infligé d’aller compter mes questions au lieu de se consacrer des tâches plus importantes pour la collectivité.

Mon burn-out autistique en tant qu’élue handicapée : suites et réactions

Image emprunté au site de Pauline Georges psychologue du travail représentant l'épuisement autisitique avec un homme entouré de flèche rouges et noir et des points d'interrogation et paraissant perdu et souffrant https://www.psydutravail.com/le-burnout-autistique/

Je publie ma réaction au communiqué de la droite toulousaine en date du 17 avril, que vous trouverez plus bas.

En résumé, j’ai été arrêtée du 11 mars au 5 avril car je me sentais incapable de participer aux 6 commissions municipales et métropolitaines et aux conseils d’une part municipal et d’autre part métropolitain qui se tenaient fin mars et début avril. En fait, la charge de préparation que cela implique n’était plus possible pour moi. Vous trouverez ci-dessous ma vidéo du 15 mars qui explique pourquoi et dans quel contexte je me suis arrêtée.

Puis, ma deuxième vidéo du 14 avril dans laquelle j’explique pourquoi je n’ai pas disparu de la circulation et pourquoi j’ai continué à avoir un certain nombre d’activités. En résumé, je rappelle que je suis autiste, que le burnout peut prendre différentes formes quelles que soient les spécificités des personnes, que mon médecin a autorisé les sorties, et surtout il était important pour moi moralement de ne pas cesser toute activité ce qui aurait été encore pire. Le fait d’avoir pris la décision de ne pas participer aux travaux des commissions et conseils m’a apporté un soulagement immédiat.

Le 17 avril, le groupe Aimer Toulouse a produit un communiqué prétendant s’inquiéter de ma santé et renvoyant la responsabilité de mon burn-out à un manque supposé de soutien des membres de mon groupe politique, c’est pourquoi j’ai voulu répondre.

CONSEIL DE TOULOUSE METROPOLE – 7 décembre 2023 – MES INTERVENTIONS

photo du groupe AMC lors du conseil de Toulouse métropole du 7 décembre 24, avec de gauche à droite et au 1er plan Brigitte Bec, Marc Péré, Caroline Honvault, Maxime Le Texier, Aymeric Deheurles, Agathe Roby, et au second plan Odile Maurin

Un Conseil mouvementé avec un maire Président qui dépasse les bornes, abime la démocratie, s’oppose au droit d’amendement et même à son propre réglement intérieur quand il refuse une suspension de séance demandée par les 2 groupes d’opposition nous obligeant à quitter la séance avant la fin. D’autant plus sur le sujet majeur du RAR (ou SERM) enjeu métropolitain majeur où il met en danger le projet par ses atermoiements et sa mauvaise foi !

CONSEIL MUNICIPAL DE TOULOUSE – 1er décembre 2023 – INTERVENTIONS

Visuel du groupe AMC illustrant le voeu pour la mise à l'abri des enfants viviants à la rue réalisé pour le conseil municipal du 1er décembre 2023

Pour la première fois depuis plus de 3 ans, j’étais absente de ce conseil municipal. En effet, la date du conseil a été modifiée mais, entretemps, je m’étais engagée à participer à un séminaire national de la fondation Multitudes à Marseille, séminaire qui rassemblait des personnes engagées sur les questions d’inclusion dans l’espace politique où mon expertise sur la question du validisme et sur l’exclusion des personnes handicapées du monde politique était attendue.

Bien qu’absente, mais ayant participé aux commissions préparatoires, j’avais préparé des notes et/ou des interventions et proposé à des collègues d’intervenir sur des sujets que j’avais préparés. Ce que plusieurs d’entre eux ont fait sans problème et avec talent. Qu’ils en soient remerciés. Et j’en profite aussi pour mettre en avant des interventions sur des sujets qui m’intéressent plus particulièrement. Vous trouverez donc toutes ces interventions en texte et en vidé

CONSEIL DE TOULOUSE MÉTROPOLE – 12 octobre 2023 – MES INTERVENTIONS

Conseil Métropolitain du 12 octobre 2023 à Toulouse au centre Pierre Baudis avec de gauche à droite au 1er plan, Marc Péré, Caroline Honvault, Brigitte Bec, puis au 2e rang, Odile Maurin, Aymeric Deheurles,

Au programme de ce Conseil Métropolitain du 12 octobre 2023, des interventions au sujet de la gestion des inondations mais aussi des pluies de ruissellements, sur la gouvernance du SMEAT et les nombreuses (trop?) casquettes d’une vice présidente, la stratégie foncière-habitat contestable, le plan de mise en accessibilité de la voirie, les mesures insuffisantes de sauvegarde des toulousaines et toulousains, a modification du PLU de Toulouse avec des sujets de grande inquiétude, la jonction Est rejetée par 92% des avis, l’AUAT avec un rapport au vitriol de la chambre régionale des comptes et des interrogations sur l’absence de sollicitation sur le projet de RER, et tout ceci aidée par des collègues car j’avais trop de délibérations pour moi seule. Qu’ils en soient remerciés.

CONSEIL MUNICIPAL DE TOULOUSE – 29 septembre 2023 – MES INTERVENTIONS

Les élus du groupe AMC assis à une terrasse sur la place du Capitole juste avant le conseil municipal, zvec de gauche à droite, Agathe Roby, Caroline Honvault, Aymeric Deheurles, Odile Maurin, Jamal El Arch, Maxime le Texier

Au menu du Conseil municipal du 29 septembre 23, la braderie du domaine public, des autorisations de construire sur des sols pollués au plomb, le refus de transparence sur les études sur le RER, le refus de la transparence sur les recours contre le LAPI, des demandes de commandes groupées pour des brasseurs d’air aussi pour nos ainés pour ne pas « crever » littéralement de chaud, un voeu pour permettre une aération suffisante de nos écoles pour le Covid mais aussi les capacités cognitives de nos pitchouns, et Moudenc égal à lui-même dans son autoritarisme

CONSEIL MUNICIPAL DE TOULOUSE – 30 juin 2023 – MES INTERVENTIONS

Odile Maurin rega

Mes interventions lors du conseil municipal de Toulouse du 30 juin 2023 : au menu, braderie du domaine public, défaut d’information des commerçants, festival, vidéo surveillance, panneau d’expression libre, LAPI, scooter Yego, passe droit, La Grave, Compensation de mes handicaps refusés, …