Odile MAURIN

Photo du conseil métropolitain de Toulouse du 23 juin 22 : Odile Maurin, son assistante et le groupe AMC
Par Odile MAURIN

Par Odile MAURIN

CONSEIL DE TOULOUSE MÉTROPOLE – 23 juin 2022 – MES INTERVENTIONS

Compte rendu de mon travail d’élue lors du Conseil de Toulouse Métropole du 23 juin 2022
Au menu, accessibilité des bornes de recharge voiture électrique sauf pour les handicapés, le parc des expos MEETT toujours aussi dangereux pour les aveugles, le soi-disant aménagement du site Paleficat présenté comme concerté avec les habitants, les bénéfices de la silver économie mais pour qui, un projet d’aménagement dangereux à Bellefontaine, l’enjeu des AFNT pour le projet de RER toulousain.

Sommaire des délibérations, questions et vœux sur lesquels je suis intervenue :

Délibération 5.12 : Parcs de stationnement toulousains et installation de bornes de recharge de véhicules électriques : ⚠️ Pour les personnes à mobilité réduite, 1 seule place accessible par parking mais non réservée

Délibération 13.2 : compte rendu annuel d’activité du MEETT – Malgré les alertes à Moudenc, le MEETT reste un parc des expos toujours dangereux pour les aveugles

Délibération 13.16 Site Paléficat – Compte rendu annuel d’Oppidea : quand Toulouse métropole et son aménageur tentent d’instrumentaliser le jury citoyen qui s’oppose à une densité record de construction sur la dernière zone champêtre de Toulouse

Délibération 14.6 Silver Economie : adhésion au Clusterlab Silver Occitanie : financer l’économie qui fait des bénéfices sur le dos des seniors sans répondre à leurs besoins réels

Délibération 15.1 Toulouse – Projet Urbain Bellefontaine – Aménagement de la place commerciale : la métropole valide un projet dangereux, accidentogène et insécurisant

Délibération 17.3 Aménagements Ferroviaires du Nord de Toulouse (AFNT) : enjeu crucial des choix techniques pour permettre le futur RER toulousain


Vous pouvez retrouver ci-dessous mes interventions, avec indication des délibérations concernées, et copie de ces délibérations, puis les vidéos de mes prises de parole et des réponses :

Lien vers la séance en différé du conseil avec le sous-titrage et la traduction en LSF :

https://richpublisher.endirectv.com/window.php?OPE_ID=3576&FEN_ID=13319&NOREDIRECTION


Délibération 5.12 : Parcs de stationnement toulousains et installation de bornes de recharge de véhicules électriques : ⚠️ Pour les personnes à mobilité réduite, 1 seule place accessible par parking mais non réservée

Délibération 5.12 : Délégation de service public pour l’exploitation des parcs de stationnement – traités
et contrats de concession : adoptions d’avenants avec les différents exploitant

La métropole, qui a confié la gestion de ses parkings souterrains à des entreprises privées dans le cadre d’une délégation de service public, ne compte rendre accessible qu’une seule borne de recharge de véhicule électrique par parking et celle-ci ne sera même pas réservée aux personnes à mobilité réduite. La majorité se cache derrière une lecture très restrictive des textes et, comme toujours, fait croire qu’elle ne peut pas aller au-delà de ce minimum en proposant d’autres places et/ou en les réservant.

Étant absente au moment de la délibération (j’ai dû me rendre en conférence de presse), je n’ai pas pu défendre ce dossier durant le conseil. J’avais cependant évoqué ces points lors de la commission de préparation du conseil et j’avais alerté sur l’insécurité juridique de limiter les emplacements accessibles à un seul par parking, de surcroît non réservé comme le prévoit un récent texte réglementaire. Texte qui est en contradiction avec la loi de 2005 qui prévoit que tout nouveau service public doit être intégralement accessible dès le départ. La métropole a refusé toute modification de la délibération mais, en off, il m’a été répondu que le dossier serait réexaminé : à surveiller !

Pour diffuser l’information auprès des habitants de la métropole, mon groupe a réalisé cette vidéo (bientôt disponible, retrouvez pour l’instant mon texte ci-dessous).

La délibération :

Texte de mon intervention :


Délibération 13.2 : compte rendu annuel d’activité du MEETT – Malgré les alertes à Moudenc, le MEETT reste un parc des expos toujours dangereux pour les aveugles

Délibération 13.2 : Pôle économique du MEETT (Aussonne, Beauzelle, Cornebarrieu) : approbation du Compte Rendu Annuel d’activités à la Collectivité Locale (CRACL) 2021 et adoption de l’avenant n°2 du traité de concession d’aménagement – Europolia

Dans une vidéo en direct puis par une intervention au moment de cette délibération, j’alerte à nouveau sur la mise en danger des personnes aveugles et malvoyantes au MEETT. Encore un exemple d’un bâtiment neuf qui ne respecte pas les normes d’accessibilités. J’avais alerté dès septembre 2021 sur les nombreuses non conformités de ce bâtiment et sur le danger de certaines de ces non-conformités, et alors que des aménagements simples sont possibles immédiatement, en toute irresponsabilité, le MEETT géré par GL Events et la métropole ne font rien.

Extrait de www.toulouse-metropole.fr

La délibération :

Texte de mon intervention :

Mon tweet et la vidéo filmée dans le MEETT (cliquez sur le lien twitter pour la consulter) :

https://twitter.com/odile31/status/1539950624019828737


Délibération 13.16 Site Paléficat – Compte rendu annuel d’Oppidea : quand Toulouse métropole et son aménageur tentent d’instrumentaliser le jury citoyen qui s’oppose à une densité record de construction sur la dernière zone champêtre de Toulouse

Délibération 13.16 : Site Paléficat Rives de l’Hers (Toulouse) – Concession d’aménagement : approbation
du Compte Rendu Annuel d’activités à la Collectivité Locale (CRACL) 2021 – SEML Oppidea

J’interpelle la métropole sur le bilan présenté comme positif de la concertation qui a eu lieu avec les habitants. En effet, Oppidea avait fait un appel à candidature auprès des habitants et des associations du quartier pour participer à un jury citoyen autour d’un projet appelé « Bocage habité ». Il se trouve que j’ai participé à ce jury en tant que représentante associative des personnes handicapées.

Alors que je rappelle le refus des membres du jury de participer au choix du maître d’œuvre parce qu’ils s’opposent à une concertation qui n’en était pas une et qui ne servait qu’à cautionner le projet de mettre 17 000 habitants dans le dernier lieu champêtre de Toulouse (une densité record !), Annette Laigneau me répond que je n’en sais rien, que je n’étais pas présente et ne peux pas savoir. D’après elle, ils ne se sont pas prononcés parce qu’ils « ne savaient pas choisir ». Je vous laisse juger avec le communiqué de presse du collectif Le Bocage Autrement ci-dessous, communiqué faisant suite au fameux jury.
J’ai demandé la transmission du bilan de la concertation et du livret des attentes finalisé aux participants de ces ateliers. Il est encore attendu.

Prochaine étape : une nouvelle concertation commencera en septembre. Nous la suivrons.

Extrait de www.toulouse-metropole.fr

La délibération :

Texte de mon intervention :

Communiqué de presse du collectif Le Bocage Autrement :

Retrouvez le Bocage autrement sur son site ici :

https://sites.google.com/view/le-bocage-autrement/accueil

Et le gros mensonge de l’équipe Moudenc, contesté par les membres du jury citoyen :


Délibération 14.6 Silver Economie : adhésion au Clusterlab Silver Occitanie : financer l’économie qui fait des bénéfices sur le dos des seniors sans répondre à leurs besoins réels

Délibération 14.6 : Silver Economie : adhésion au Clusterlab Silver Occitanie et adoption d’une
convention de partenariat

Nous sommes fatigués de voir que l’argent de nos collectivités part dans le financement de clusters et d’entreprises qui vendent des produits qui ne répondent en rien aux besoins directs et urgents de nos citoyens, ici de nos aînés. Si ce « Clusterlab » (un rassemblement d’entreprises et de décideurs économiques) est consacré aux séniors, les premiers concernés ne sont jamais consultés. Dominique Faure nous répond qu’il s’agit d’une filière économique créatrice d’emploi, que le social ne relève pas de la métropole et que cet aspect est traité dans d’autres politiques. La délibération évoque des formations et livrets sur des thèmes comme « accompagner et détecter l’innovation et le développement d’entreprise » ? Mais cette innovation, au service de qui est-elle ? Quel est son but ? Mieux accompagner les seniors ou faire de l’or gris (autre nom donné au business fait sur les vieux) ? Est-ce que nos seniors ont choisi comme priorité les « serious games » ?

Extrait de www.toulouse-metropole.fr

La délibération :

Texte de mon intervention :


Délibération 15.1 Toulouse – Projet Urbain Bellefontaine – Aménagement de la place commerciale : la métropole valide un projet dangereux, accidentogène et insécurisant

Délibération 15.1 : Toulouse – Projet Urbain Bellefontaine – Aménagement de la place commerciale :
approbation de l’Avant-Projet et du coût d’objectif

Pendant la concertation pour cet aménagement, deux projets ont été présentés aux citoyens et aux associations : ils en ont préféré un et c’est finalement l’autre que la métropole a retenu. Il est pourtant accidentogène, notamment parce qu’il mélange sur certaines portions les flux de piétons, de personnes à mobilité réduite et de cyclistes. Et, cerise sur le gâteau, arrachage de chênes verts présents depuis 30 ans sur le site.

Rappel aussi de l’opposition des associations de personnes à mobilité réduite aux marches en sifflet prévues à la sortie du métro alors que ce type d’aménagement n’est plus autorisé par la réglementation et regret de la suppression de la passerelle entre le métro et la dalle Bastide qui permettait de se rendre au Pôle associatif.

En me répondant, Gaëtan Cognard reconnait que l’avis des commerçants a primé sur la sécurité des personnes à mobilité réduite concernant la séparation des flux piétons-cycles. Néanmoins mon intervention est utile puisque Gaëtan Cognard, adjoint en charge des quartiers de la politique de la ville a demandé aux services de la ville de revoir l’aménagement afin de trouver une solution de piste cyclable séparée des flux piétons. Il faudra être vigilants !

Pour de meilleures concertations, nous proposons, suite aux échanges avec la majorité, de réunir en même temps les citoyens et les différentes associations. Une concertation ne peut pas être de qualité si elle morcelle les débats et ne réunit pas in fine l’ensemble des parties prenantes autour de la table pour leur permettre de confronter les différents points de vue et d’aboutir à une solution commune.

Extrait de www.toulouse-metropole.fr

La délibération :

Texte de mon intervention :


Délibération 17.3 Aménagements Ferroviaires du Nord de Toulouse (AFNT) : enjeu crucial des choix techniques pour permettre le futur RER toulousain

Délibération 17.3 : Aménagements Ferroviaires du Nord de Toulouse (AFNT) – Pacte Urbain 3ème ligne de métro – Fondeyre – La Vache – Toulouse Lautrec – Consultation de maîtrise d’œuvre urbaine : désignation des cinq membres titulaires et des cinq membres suppléants pour siéger au jury – DEL-22-0575

Notre groupe soutient de longue date le projet de RER toulousain qui est une solution à la fois sociale et écologique aux enjeux de mobilité et d’aménagement du territoire sur la métropole. Nous demandons aux membres du jury (dont je vais faire partie) sur les aménagements ferroviaires du Nord de Toulouse (pour la Ligne à Grande Vitesse) de faire le nécessaire pour permettre le développement d’un tel projet en l’anticipant.

Deux points importants ici : il faut prévoir une gare à Lespinasse et il faut aussi permettre la diamétralisation des lignes, c’est-à-dire la possibilité de traverser l’agglomération du Nord au Sud, d’Est en Ouest sans rupture de charge, c’est-à-dire sans changer de train ou de mode de transport. Or, la métropole et la région prévoient des gares de terminus partiel aux entrées de Toulouse et, suivant la manière dont elles seront conçues et dont le trafic et les AFNT seront organisés, la diamétralisation pourrait devenir impossible, remettant en cause le principe du RER Toulousain tel que le défend l’association Rallumons l’Etoile (https://rallumonsletoile.fr/). En effet, devoir changer de mode de transport plusieurs fois pour un trajet est souvent dissuasif quant à l’utilisation des transports collectifs.

Extrait de www.toulouse-metropole.fr

La délibération :

Texte de mon intervention :


En direct du groupe AMC

Lisez l’infolettre métropolitaine #11 reprenant toutes les interventions de mon groupe :

http://groupe-amc.org/2022/06/27/infolettre-metropolitaine-11-recap-conseil-23-juin-2022

Revue de presse :

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CoNSULTEZ LES derniers articles du blog